25 novembre 2010

 

LETTRE OUVERTE AU MINISTRE DE LA CULTURE

C'est avec une très grande tristesse que nous avons appris le décès brutal de Tony Moulon, délégué syndical du Théâtre National de la Criée (Marseille), que vous avez sans nul doute croisé à l'occasion d'un congrès, d'un stage syndical ou d'un CSN.

Comme vous le savez sûrement, Tony se battait contre un cancer dû à la présence d'amiante dans son entreprise. Sa maladie ne l'a pas empêché d'être investi jusqu'au bout dans les mouvements sociaux actuels.

Le Comité d'entreprise de la Criée a porté plainte pour "mise en danger de la vie d'autrui", et notre organisation syndicale s'est portée à la cause : des cancers ont été détectés jusqu'à présent chez 3 salariés du théâtre.

Tony MOULON avait demandé à être reçu par le ministre de la Culture, en visite à Marseille l’automne dernier.

Ce dernier n’a pas souhaité le rencontrer, et a déclaré à la presse que le dossier amiante de La Criée comportait « beaucoup d’exagération ».

Moins d’un an après, le SYNPTAC-CGT, la section syndicale du Théâtre National de La Criée et la section régionale PACA ont tenu à rappeler ses propos au ministre, qui résonnent aujourd’hui de manière cinglante.

Vous trouverez ci-joint la lettre que nous lui avons adressée à ce sujet.

 [ LETTRE AU MINISTRE DE LA CULTURE ]