3 octobre 2011

Journée de mobilisation pour une autre répartition des richesses

Soyons nombreux afin de faire entendre une autre voix et une alternative au libéralisme ambiant !
Le11 octobre, une seule règle d'or : la mobilisation !

La crise c'est eux...
En octroyant des cadeaux fiscaux aux entreprises et aux plus hauts revenus, le gouvernement a privé les finances publiques de ressources considérables, au détriment des services publics et des salariés.

Depuis 2007,  notre secteur d'activité subit de plein fouet cette politique libérale :
  • La Révision Générale des Politiques Publiques s'est accompagnée d'un désengagement financier de l'Etat, d'une politique de fusions entre établissements culturels au mépris des salariés qui y travaillent... Dans les établissements nationaux, on applique la règle du non remplacement d'un salarié sur deux partant à la retraite, et les cadrages budgétaires définis par Bercy sont de plus en plus contraints.
  • La réforme des collectivités territoriales a réduit de manière importante les capacités de financement des régions, villes et départements, qui doivent de plus supporter un grand nombre de compétences d'intervention que lui a délégué l'Etat. La Culture ne faisant plus partie des priorités des dirigeants, c'est dans les subventions accordées à nos entreprises que s'opèrent de larges coupes ! Les effets sur les salaires, conditions de travail et volumes d'emploi sont immédiats !
Les politiques d'austérité annoncées en août par le premier ministre ne vont faire qu'accroître les difficultés vécues par les salariés, sur lesquels reposent l'essentiel du financement du plan contre la crise.
.....la solution c'est nous !

D'autres leviers d'actions existent !
  • Et le premier d'entre eux est d'engager une vaste réforme de la fiscalité afin de trouver de nouvelles formes de financement. Dans le secteur du spectacle vivant, la mise en place de nouveaux fonds de soutien, basés sur la collecte d'une taxe parafiscale, permettrait de trouver de nouvelles ressources, sans remettre en cause la nécessaire subvention publique. De même, les fournisseurs d'accès internet, grands diffuseurs de spectacle, pourraient être mis à contribution pour son financement. Par ailleurs, ces nouveaux financements pourraient contribuer à mettre en route des plans d'aide à l'emploi, afin de pérenniser un nombre important d'emplois.
  • Il est nécessaire de remetre les services publics au centre des enjeux de société ! Au même titre que l'éducation, la santé, le logement, les transport...la Culture doit enfin trouver des financements permettant à la fois aux entreprises de mener à bien leurs missions auprès des publics tout en garantissant aux salariés de pouvoir vivre de leurs métiers.
  • une polkitique de relance devra obligatoirement passer par une revalorisation des grilles de salaires reconnaissant l'évolution des carrières, les compétences et les qualifications des salariés.

POUR PARIS :
RENDEZ-VOUS FEDERAL : 14 H DEVANT LE CIRQUE D'HIVER (M° FILLES DU CALVAIRE)
Manifestation de la Place de la République à Nation.

POUR LES REGIONS :
Renseignez-vous auprès de vos resposnables de régions, Unions Départementales ou Locales.