10 juillet 2012


PRESENCE ET INITIATIVES SYNDICALES EN AVIGNON


Une grande nouveauté cette année : la présence d'une "Maison Profesionnelle" - 35 rue Guillaume Puy - Collège Viala - en Avignon qui réunira sur un même lieu des organisations professionnelles d'employeurs et de salariés, dont la CGT Spectacle, qui est à l'origine du projet avec le SYNDEAC, mais aussi AUDIENS, Pôle Emploi, l'AFDAS, l'ADAMI, la SACEM, le FNAS, le CNV...
Les salariés pourront ainsi rencontrer sur un même lieu tous les guichets pour obtenir les renseignements qu'ils recherchent.

C'est dans ce lieu, la "Maison Professionnelle", que la Fédération CGT du Spectacle et ses syndicats (SFA, SNAM, SYNPTAC) tiendront leurs permanences du 11 au 20 juillet de 10 h à 17 h 30.
Par ailleurs, on peut joindre :

  • la FNSAC (Fédération nationale des syndicats du spectacle, de l'audiovisuel et de l'action cutlurelle CGT) au 06.07.87.73.57 ;
  • le SYNPTAC (personnels techniques, administratifs et d'accueil) au 06.80.15.21.75 ou au 06.45.27.02.37, www.synptac-cgt.com, synptac@synptac-cgt.com ;
  • le SNAM (musiciens) au 06.07.61.51.69, www.snam-cgt.org, snam-cgt@wanadoo.fr ;
  • le SFA (comédiens, danseurs, chanteurs, marionnettistes, circassiens) au 06.08.32.56.37 ou au 06.88.11.65.37, www.sfa-cgt.fr, delegation@sfa-cgt.fr, d.fouqueray@sfa-cgt.fr.
Les initiatives CGT en Avignon :

1° - Celles organisées par la Confédération CGT avec la CGT Spectacle
  • mercredi 11 juillet :
    - 10 h maison Jean Vilar (8 rue Mons), visite de l'expo du centenaire commentée par le directeur Jacques Téphany ;
    - 11 h Maison Jean Vilar, spectacle "dans le plus beau pyas du monde", mise en espace d'une pièce inédite et jamais jouée de Jean Vilar (1941) ;
    - 12 h 30 repas/débat à la Bourse du Travail (1 rue Ledru Rollin) sur le théâtre populaire, l'action de Jean Vilar et l'expérience d'accueil de l'UD du Vaucluse ;
    - 15 h spectacle à la Bourse du Travail "Le conte de la neige noire".

  • jeudi 12 juillet :
    - 10 h débat (grande salle de la Bourse du Travail) sur la politique culturelle des CE ;
    - 15 h débat public CGT à la Cour du Cloître Saint Louis - lois d'orientation - "Vers la refondation des politiques publiques de la Culture", CGT, CGT Spectacle, CGT Culture.
    Débat animé par Serge Le Glaunec, responsable de la commission CGT de politique culturelle.

    A la tribune :
    Agnès Naton, secrétaire confédérale de la CGT
    Hortense Archambault co directrice du Festival d'Avignon
    Jean-Gabriel Carasso, auteur du livre : "Quand je serai Ministre de la Culture"
    Franck Guillaumet, syndicat CGT Culture,
    Jean-François Pujol de la Fédération CGT du Spectacle

    - 22 h spectacle dans le Festival IN.
  • vendredi 13 juillet :
    - 15 h ouverture du lieu de la CCAS sur l'Ile de la Barthelasse, "Festival Contre Courant" ;
    - 19 h "MOB" (Arts de la rue) - repas sur place ;
    - 22 h spectacle musical "5 cuivres et une diva" par le concert Barocco.ée en 1985 par Bernard Zimmern, chef d'entreprise, polytechnicien et
2° - Un débat de la CPNEF-SV
  • mardi 17 juillet :
    De 10 h à 13 h présentation à l'ISTS (Espace Cloître Saint Louis - 20 rue Portail Boquier - 2ème étage, salle des colloques) du rapport CEREQ sur la relation entre la formation et l'emploi, commandé par la CPNEF-SV.
3° - Deux débats organisés par la CGT Specvtacle (dont le 1er avec le SNLA-FO)
  • vendredi 13 juillet :
    A 11 h à la Maison Jean Vilar (8 rue Mons), le statut de l'artiste.
    D'aucuns veulent un "statut de l'intermittent". D'autres, en Europe ou en France intriguent pour pousser les artistes vers un statut de travailleur indépendant, voire d'auto-entrepreneur. Le SFA-CGT et le SNAL-FO vous invitent à une rencontre (à la Maison Jean Vilar) autour du vrai statut de l'artiste, le salariat, le seul qui permette un "service public de la création théâtrale" que prônait Jean Vilar.

  • mardi 17 juillet :
    A 15 h à l'ISTS - Espace Cloître Saint Louis - 20 ure Portail Boquier - 2ème étage salle des Colloques, débat fédéral
    "Pour la CGT Spectacle, le changement c'est tout de suite !"

    - l'emploi, les droits sociaux (dont l'assurance chômage : c'est dès la rentrée 2012 que ça recommence !) ;
    - la loi d'orientation et de programmation (la responsabilité publique Etat/territoires pour quel service public).

    Deux membres du cabinet de la minsitre de la Culture et de la Communication : Alain Van Der Malière, conseiller spécial et Laurent Dréano, conseiller en charge du spectacle vivant (théâtre, musique, danse, arts de la rue, cirque), nous ont assuré de leur présence à ce débat.n en retient son souffle ; la solution "accepter de réduire le nombre de personnes bénéficiant du statut d'intermittent, nombre qui n'a pas cessé de croître. La fondation iFRAP propose de réserver ce statut aux seuls artistes, ce qui permettrait, selon  nos estimations de réduire le déficit à terme de 500 millions d'euros par an. Et ce d'autant plus que ce serait une réforme juste : les intermittents techniciens sont en moyenne mieux payés et ont un temps de travail plus élevé que les artistes ; leur situation est globalement bien plus avantageuse que celle des intérimaires, alors qu'ils peuvent plus facilement que les artistes se reconvertir, le cas échéant, dans d'autres lieux professionnels."
4° - La présence du FNAS et de ses journées d'étude du 17 au 20 juillet à l'Université d'Avignon, 74 rue Louis Pasteur.

"Les cotisations sociales, quel avenir ? " animation Bernard Friot (auteur de l'enjeu du salaire"), Agnès Bertrand (CPAM Paris).