3 avril 2013


OPERATION NAO :

Nous attendons des nouvelles propositions  !


Une délégation du SYNPTAC-CGT, réunissant une vingtaine de camarades issus de diverses régions et réalités salariales s'est invitée lors de la dernière réunion de Négociation Annuelle Obligatoire le 29 mars dernier.

Le Conseil Syndical National du SYNPTAC-CGT avait en effet décidé de refuser les propositions indignes des employeurs d'augmentation de la grille des minima, et de faire entendre la voix des salariés, leurs réalités, leur vécu dans les établissements, que ce soient des lieux fixes ou des compagnies.

La délégation a tout d'abord fait part de sa consciencedes difficultés traversées par les établissements du secteur. Toutefois, les propositions faites par les employeurs pour rehausser les salaires minima sont en deçà des besoins des salariés, touchés également par la hausse des prix, la stagnation des salaires,  et plus particulièrement concernant les salariés intermittents, la baisse du volume d'emploi et des revenus à l'année.

Voilà deux années que les employeurs nous font des propositions totalement inacceptables pour notre organisation syndicale : entre 0,3 % et 1 % en fonction des catégories d'emploi. Voilà deux ans que l'activité est maintenue telle quelle les établissements, en ne jouant que sur la seule variable d'ajustement des salaires et volume de travail. La souffrance au travail est en train de gagner notre secteur.

TROP C'EST TROP !

Nous atendons les nouvelles propositions des employeurs. dans l'attente, nous vous invitons à faire remonter à vos employeurs vos revendications au cours de la prochaine quinzaine.

LA MOBILISATION PAIE !
BATTONS-NOUS POUR NOS SALAIRES ET NOS EMPLOIS !
NOUS VOULONS VIVRE DE NOS METIERS !