26 juin 2013


Licenciements massifs au Théâtre Marigny !

21 personnes menacées malgré un rapport d'experts qui démonte la viabilité du plan de licenciement.


Le 20 mars 2013, la direction présente un plan de licenciement "pour raisons économiques" au Comité d'Entreprise de l'établissement. Ce plan projette le licenciement de 21 personnes, et un dispositif d'accompagnement  à la retraite, qui annonce la réduction inacceptable de l'équipe technique permanente.

Alors que le nombre de postes à la direction du théâtre a littéralement explosé depuis 2000 (6 directeurs pour encadrer 31 salariés permanents !), la direction du théâtre estime pouvoir faire des économies sur le fonctionenemnt du théâtre en licenciant les salariés les moins bien rémunérés, et en précarisant l'emploi technique. Quelles économies massives compte-t-elle faire sur la masse salariale du personnel ciblé, dont le salaire est composé pour la plupart de 3 heures au SMIC et de pourboires ?

A quoi ressemblera à l'avenir le Marigny, avec un effectif composé de 6 directeurs et de 10 salariés, où la plupart des emplois faisant partie du coeur de métier auront disparu ?

En 2010 et 2011, une bataille financière a eu lieu autour de l'attribution, par la Mairie de Paris, d'un bail d'exploitation de trente ans du théâtre Marigny.
La SAS Marigny, composante d'un groupement détenu par la holding Artemis (Pinault-Printemps-La Redoute) a obtenu la concession contre la société Bajen en octobre 2011. La Mairie de Paris estimait alors que le projet présenté par la société Artemis répondait "non seulement à une rénovation hamonieuse du site mais (présentait) également un projet culturel cohérent ainsi qu'un projet d'exploitation satisfaisant."

De vastes travaux de rénovation, liés à l'obtention du bail, ont alors été programmés par la SAS Marigny, et nos représentants du personnel ont débuté des négociations sur des dispositifs de maintien de l'emploi durant cette période. Leur montant s'élève à plus de 10 millions d'euros.

La Mairie de Paris a-t-elle trouvé  à bon compte le moyen de préserver un monument de son patrimoine architectural, en choisissant un entrepreneur capable d'assumer des travaux colossaux mais faisons fi de l'emploi et du volet social de la gestion du théâtre ? Les discussions entre la direction et les élus au Comité d'Entreprise sont au point mort, malgré le rapport accablant des experts invalidant point par point la nécessité d'un plan de licenciement. Nous n'avons d'autres choix que poser sur la place publique notre colère et nos revendications.

Nous demandons :
  • à la Mairie de Paris de prendre ses responsabilités et de nous expliquer ce qui est selon elle un "projet d'exploitation satisfaisant"
  • à la direction du Théâtre, le retrait immédiat du plan de licenciement, et la préservation de tous les emplois durant les travaux...
Une pétition est disponible : cliquez sur SOS MARIGNY pour la signer