13 novembre 2013


BUDGET DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION :
LES COUPES ET LES PONCTIONS Y EN A MARRE


Ce mercredi 13 novembre, des salariés des médias, du spectacle, de l’audiovisuel et de la culture se sont rassemblés à proximité de l'Assemblée nationale à l'appel de la Cgt Spectacle, de la Cgt-Culture et du Snj-Cgt, à l'occasion du vote sur le projet de loi de finances 2014 de la culture et de communication.
Ce rassemblement a été l’occasion de protester à nouveau contre les coupes répétées dans le budget de la rue de Valois qui ramène celui-ci, après 10 ans de gestion de la droite, à un niveau antérieur à 1981 ; un comble!
Le « plan social » à France Télévisions, la suppression de 183 emplois au ministère de la Culture et du moratoire sur les aides à la presse, les ponctions sur les opérateurs nationaux (Cnc, Bnf, Versailles, le Louvre, Pompidou, Cmn, Opéra national de Paris, théâtre national de Strasbourg, Ina...) vont se traduire par une nouvelle baisse de l'emploi et amoindrir la diversité des expressions.
Les organisations Cgt de la culture, du spectacle, de l’audiovisuel et des médias revendiquent un budget qui réponde aux missions de service public du ministère.
Elles rappellent à François Hollande les engagements qu’il avait pris lors de la campagne présidentielle.
Elles appelleront les salariés concernés à se faire entendre à l’occasion des débats parlementaires sur la loi de décentralisation, la loi d'orientation sur la création artistique et  aux politiques culturelles à l'ère du numérique, ainsi que la loi sur l’audiovisuel pour que le gouvernement redonne toute sa place à la culture, à l’audiovisuel et à l’information, qui participent à la démocratie.
Cela est d’autant plus important à l'heure de la montée de l’influence des idées d'extrême droite.