3 juin 2014


TOUS ENSEMBLE CONTRE L'AUSTERITE ET POUR LES DROITS SOCIAUX !



Les syndicats de la Fédération Cgt du Spectacle réunis en Comité Fédéral National les 2 et 3 juin 2014 constatent que le gouvernement ne tient aucun compte des avertissements ni du mouvement social ni des résultats des urnes. Il poursuit sa politique d’austérité néfaste à l’emploi des salariés permanents comme des salariés non permanents  quelle que soit la nature de leur contrat, comme aux services « publics », dans l’audiovisuel, le spectacle vivant, le cinéma, l’animation socioculturelle comme ailleurs.

La Cgt Spectacle constate que cette même politique d’austérité se traduit par des attaques sans précédent contre la protection sociale, en particulier contre les droits à l’assurance chômage de tous les demandeurs d’emploi, travailleurs précaires, intérimaires comme intermittents du spectacle.

Nous interpelons le ministre du Travail pour qu’il renonce à agréer une convention UNEDIC illégitime parce que négociée déloyalement et parce qu’elle fait peser 2 milliards d’économies sur le dos des chômeurs (en 3 ans, soit environ 10 % de baisses d’allocations).

Nous interpelons la ministre de la réforme territoriale sur les dangers d’une décentralisation et d’un remodelage territorial, dictés notamment par des considérations d’économies budgétaires.

Nous interpelons la ministre de la Culture pour qu’elle refuse les arbitrages budgétaires terrifiants qui prévoient une amputation des dotations au ministère de 15 % sur 3 ans et une ponction sans précédent sur les grands opérateurs publics.

Nous l’interpelons également sur les retards pris par la loi d’orientation sur la création artistique qui risque de perdre toute sa pertinence vis-à-vis des lois de décentralisation. Ces lois induiraient la fin d’une politique culturelle nationale ambitieuse.

Nous appelons l’ensemble des salariés et auteurs à manifester et à voter la grève le 16 juin à l’occasion du Conseil national des professions du spectacle (à Paris : Place du Palais Royal à 14 h 30).  

Nous appelons l’ensemble des salariés et auteurs à rejoindre de façon la plus visible possible les manifestations interprofessionnelles à l’appel de la Cgt le 26 juin pour un changement radical de politique et contre l’extrême droite.

Nous organiserons les actions au moment des festivals d’été avec notamment une Assemblée générale du In et du Off en Avignon le 9 juillet et un appel à la grève et à la manifestation le 12 juillet.

La lutte continue, dans l’unité la plus large, contre l’austérité dans la Culture comme partout et pour de nouveaux droits sociaux !e ministre du Travail, décidé à agréer la convention UNEDIC issue de l’accord du 22 mars, a convoqué le Conseil National de l’Emploi le mercredi 4 juin.