30 janvier 2015

ASSURANCE CHOMAGE :
DES DROITS MAINTENANT !


Le jeudi 29 janvier, jour du conseil d'administration de l'Unedic et du comité national de liaison à Pôle emploi, plusieurs agences de Pôle Emploi ont été occupées par des chômeurs et travailleurs précaires en colère,  à l'appel notamment des Comités des privés d'emploi Cgt, de l'Union  de l'intérim Cgt, de la Fédération Cgt du spectacle ainsi que des Jeunes Cgt, des syndicats des organismes sociaux Cgt. Nous exigeons que les effets désastreux de la convention assurance-chômage soient corrigés immédiatement. Celle-ci renforce les effets de la précarité particulièrement pour les jeunes et les femmes, tous ceux qui sont touchés par une activité à temps partiel et l'emploi discontinu. Des milliers d'entre eux sont bloqués par les nouvelles dispositions avec des indemnisations beaucoup plus faibles (ou sans allocation) que ce qu'ils auraient pu prétendre avant les règles de la nouvelle convention.  

Nous exigeons des organisations patronales et syndicales signataires et du gouvernement un règlement immédiat du problème.

De plus au CA de l'Unedic, nous avons dénoncé la faiblesse des moyens alloués par la convention tripartite à Pôle emploi. Cette convention risque d'être l'occasion de renforcer la suspicion et le contrôle sur les privés d'emploi alors que nous exigeons un véritable service public de l'emploi.

De plus, la situation générale évoquée par les prévisions de l'Unedic montre qu'il est urgent de revaloriser les salaires et d'avoir une politique pour l'emploi que les politiques d'austérité quimènent à la catastrophe. Les actions continent jusqu'à ce que un régime d'assurance chômage digne de ce nom de droits sociaux à hauteur des besoins et relevant d'une véritable sécurité sociale professionnelle soit enfin mis en place, a contrario de la poursuite du contrôle sur tous les chômeurs et du chantage à l'emploi  sur tous les salariés.

 
 
[ TELECHARGEZ ASSURANCE CHOMAGE : DES DROITS MAINTENANT .... ]