6 avril 2016


ARTISTES, TECHNICIENS DU SPECTACLE :
CONTRE LE CADRAGE MEDEF, C'EST PARTI !


Entre le 4 et le 6 avril se tiennent des assemblées générales unitaires (Coordination des intermittents et précaires d'Île-de-France et Fédération Cgt Spectacle) dans 22 villes en France.          
A Paris le 4 avril, 1200 personnes sont venues au Théâtre de la Colline, le succès obligeant à tenir une double AG intérieure/ extérieure ! Partout en France, les assemblées générales font le plein !

  • Les artistes et les techniciens intermittents du spectacle se rendent compte que la lettre de cadrage (Medef, Cgpme, Upa / Cfdt, Cftc, Cgc) est  inacceptable : elle conduirait  à faire disparaître les règles spécifiques en imposant 185 millions d’euros d’économies immédiatement et 400 millions d’ici 2020, soit une baisse de 25 % !
Si le Medef et Cie ne renoncent pas à casser les droits des chômeurs en général et des intermittents du spectacle en particulier, nous sommes déterminés pour notre part à ne pas nous laisser plumer !
Manuel Valls a paradé à Avignon durant l’été 2015 en prétendant que le régime des intermittents était « sanctuarisé » et qu’aucun effort nouveau ne serait demandé aux intermittents : le Medef lui donne tort et prétend faire payer à l’Etat une partie des allocations des intermittents.
#CadrageMedefNonMerci !

  • En plein mouvement contre la loi « Travail », le patronat se livre à un chantage envers le gouvernement : le Medef exige de M. Valls qu’il aille jusqu’au bout dans la destruction de tous les droits, que ce soit dans le Code du Travail ou pour l’indemnisation chômage !
#LoiTravailNonMerci

  • Les AG sont aussi l’occasion de prendre conscience des dangers de l’article 11A de la loi « liberté de création, architecture et patrimoine » qui institue le travail gratuit pour les artistes : sur des spectacles professionnels avec billetterie, des amateurs non payés pourront être « employés ». Rien à voir avec l’exposition légitime de la pratique amateur, c’est du dumping social.
#TravailGratuitNonMerci !

Nous appelons tous les artistes et tous les techniciens du spectacle à mener des actions pour signifier au gouvernement et au patronat que ce cadrage est inacceptable, comme à Nantes où le local du PS a été occupé ou encore à Lille où  la Villa Cavrois a été investie.

MENONS DES ACTIONS LES PLUS VISIBLES ET BRUYANTES POSSIBLES CONTRE LE « CADRAGE MEDEF ».
ET PARTICIPONS LARGEMENT AUX GREVES ET MANIFESTATIONS CONTRE LA LOI « TRAVAIL ».
  • Le 7 avril, jour de la prochaine négociation assurance chômage : rendez-vous à 13 h devant le Théâtre Dejazet (métro République) pour un départ en action !
  • Le 9 avril, toutes et tous ensemble dans la rue contre la loi "travail" ! A Paris, rendez-vous 9 place de la république (devant le café le République et le camion sono).
    En régions, rapprochez-vous de vos responsables en région ou consultez le site de la CGT Spectacle : www.fnsac-cgt.com

CONTRE TOUTES LES REGRESSIONS, NOUS CONSTRUIRONS DE NOUVEAUX DROITS !