13 novembre 2017


NEGOCIATIONS RETRAITES COMPLEMENTAIRES :
L'AUTRE DANGER CACHE POUR LES DROITS A RETRAITE DANS NOS METIERS AUSSI



La CGT a communiqué le 8 novembre sur les graves dangers qui pèsent sur les droits à retraite complémentaire.
Une négociation se tient en effet actuellement pour fusionner les régimes de retraites complémentaires non cadre (ARCCO) et cadre (AGIRC). Elle doit se conclure le 17 novembre !
Rappelons que les droits à retraite sont l’addition de la retraite du régime de base (CNAV), plus la complémentaire non cadre (ARRCO pour tous les salariés du privé, cadres et non cadres) plus une complémentaire cadre (AGIRC).
Dans nos professions, une partie non négligeable des salariés sont cadres ou le deviennent avant leur fin de carrière. La part des complémentaires non-cadre et cadre est très importante. Elle l’est encore plus pour les salarié.e.s à emploi discontinu, tels que les artistes et technicien.ne.s intermittent.e.s du spectacle.
La réforme envisagée supprimerait le GMP (Garantie Minimale de Points) au risque de fortement minorer le droit à retraite des cadres aux plus faibles salaires (autour de 2.000 euros mensuels), nombreux dans nos professions et/ou de celles et ceux qui ont des carrières compliquées. (intermittent.e.s du spectacle, personnes ayant connu des interruptions de carrière dues au chômage, à des maternités).
MEDEF et compagnie entendent également instaurer un délai de prescription de 3 ans pour faire recalculer ses droits si on s’aperçoit qu’on a été lésé. Aucun délai n’existe actuellement ! Ce serait faire des économies également sur le dos de celles et ceux qui ont des carrières complexes.
En prélude à la réforme des retraites qu’envisage le gouvernement en 2018, MEDEF et compagnie s’apprêtent à mettre en œuvre une réforme qui ferait baisser les retraites de 9 à 10 % sur 10 ans, en accroissant les inégalités.
Il est même possible que le système prévoie une baisse des pensions déjà soldées, donc pour les retraités et pas seulement les actifs.
Une raison de plus pour renforcer la mobilisation du 16 novembre !