14 novembre 2017


CONTINUER LE COMBAT APRES JACK RALITE




Jack Ralite est décédé le 12 novembre ... et sa voix pourrait déjà nous manquer !

Jack a été de tous les combats pour la culture, autant au service des publics dans toute sa diversité que pour les droits des professionnel.le.s.

La création des États généraux de la Culture dès 1987 visait autant à proposer une politique culturelle au service de tous les publics qu’à réagir contre la privatisation de chaînes de télévision au profit de quelques industriels.

Jack n’a eu de cesse de fédérer les énergies pour promouvoir l’accès à la culture de toutes les catégories de la population, réaffirmant le caractère populaire des manifestations culturelles, dans le spectacle, le cinéma, l’audiovisuel, le cinéma, les arts plastiques ...

Il était présent à Avignon chaque année jusque l’an dernier, et très souvent dans les festivals de toutes sortes, dans les lieux de spectacle, tout particulièrement au CDN d’Aubervilliers, ville dont il avait été le maire.

Une anecdote rapporte que, devenu ministre (de la Santé de 1981 à 1984), son chauffeur n’avait pas compris qu’il le ramenait chez lui dans son immeuble de la banlieue parisienne, en franchissant le périphérique.

Jack Ralite aura donc toujours été au côté des milieux populaires et bien sûr des professionnel.le.s en lutte : il avait fait sien le slogan « nous voulons vivre de nos métiers », que ce soit lors des batailles dans l’audiovisuel public, particulièrement à la SFP, ou lors du conflit à répétition sur le régime des artistes et technicien.ne.s intermittent.e.s du spectacle.

Comme sénateur, il a fait partie des membres fondateurs en 2003 du comité de suivi, regroupant des organisations syndicales dont la CGT spectacle, des coordinations et des parlementaires de tout bord, pour proposer une autre réforme du régime. Les travaux du comité de suivi ont contribué à la lutte unitaire, déterminée et endurante, qui a permis l’accord du 28 avril 2016.

Lors des marches pour la Culture en 2014, lors des AG de 2014 à 2016, nous lisions ses messages de soutien magnifiquement écrits et emplis de sens.

Aujourd’hui, alors que la ministre de la Culture fournit elle-même au comité Action Publique 2022 les moyens de dépecer les services publics qu’elle devrait défendre, les idées et les combats partagés avec Jack Ralite sont plus que jamais d’actualité.

En Ile de France, un cortège commun CGT Culture-FILPAC-SNJ et Spectacle partira à 14h00 à l'angle du boulevard Voltaire et la rue JP Timbaud, derrière le ballon FILPAC.