17 mai 2018


"CONCERTATION " DU MINISTERE DE LA CULTURE SUR LES ORIENTATIONS DE LA POLITIQUE DE SOUTIEN A LA CREATION ARTISTIQUE
 LA CGT SPECTACLE ET SES SYNDICATS NE SE RENDRONT PAS AUX PROCHAINS REUNIONS



En novembre dernier, Le Monde a publié un document de travail interne du Ministère de la culture décrivant ses projets de casse du service public et de ses missions, dans le cadre du projet « Action Publique 2022 ». Faisant suite aux réactions des professionnels, la Direction Générale de la Création Artistique (DGCA) a réuni pendant trois mois les partenaires sociaux du spectacle vivant afin de les consulter sur ses diagnostics au sujet d’une réforme des aides à la création, sur les équilibres création et diffusion…
La CGT Spectacle et ses syndicats ont publié une contribution à l’issue de cette consultation, dénonçant la méthode de travail et certaines pistes envisagées, et proposant des pistes pour lutter contre la précarisation des artistes et des technicien.ne.s (cf. pièce jointe).

La DGCA devait entamer un second cycle de concertation sur les sujets suivants : Aides aux équipes indépendantes dans le spectacle vivant / Charte entre les lieux et les équipes artistiques dans le spectacle vivant / Plan de soutien à la diffusion dans le spectacle vivant pour l'élargissement des publics / Développer les solidarités et les coopérations dans les territoires pour mieux articuler création et action culturelle. Nous comptions participer à ces réunions, défendre nos positions afin de faire infléchir les velléités libérales du Ministère de rationaliser les aides aux équipes artistiques en vue de lutter contre un supposé « saupoudrage » des subventions. En lieu et place de ces réunions, la DGCA nous convoque à trois réunions sur l’économie sociale et solidaire (ESS) afin de « mieux comprendre les enjeux concrets de l'ESS aujourd'hui pour le monde culturel et artistique».

La CGT Spectacle et ses syndicats considèrent qu’à l’heure où les conditions de travail des artistes et des technicien.ne.s se dégradent considérablement en raison des baisses d’investissements publics, le Ministère ne répond, une nouvelle fois, pas aux enjeux de notre secteur.

Nous n’avons pas la culture de la chaise vide. Nous sommes toujours force de proposition pour faire avancer les droits des salariés.e.s. Mais pour ces raisons, nous n’assisterons pas à ces réunions hors sol.
Les professionnel.le.s du secteur méritent mieux que cela !

 

[ TELECHARGEZ : "CONCERTATION" DU MINISTERE.. ]                 [ TELECHARGEZ : NOTE DE LA CGT SPECTACLE..... ]