28 novembre 2018


MOTION DU CONGRES DU SYNPTAC-CGT


Le théâtre de La Commune à Aubervilliers connaît un conflit depuis près de 3 mois résultant d'une gestion du personnel nocive.

Grâce à la mobilisation, un projet de protocole de fin de conflit a été proposé le 16 novembre. Depuis, hormis sur le principe d'un audit, la direction ne s'est engagée que sur le respect de la loi.

La prochaine réunion de négociation se tiendra aujourd’hui, mercredi 28 novembre.
La direction doit cesser ses pratiques pathogènes, et répondre aux légitimes revendications des grévistes.

Le SYNPTAC-CGT, fort de tous ses adhérents réunis en congrès à Béthune les 25, 26 et 27 novembre 2018, exige que ces pratiques ainsi que celles qui se développent ou perdurent dans de nombreux autres lieux, cessent.
Il n'est pas acceptable de souffrir pour travailler. Les "tutelles" doivent assumer leur rôle et leurs responsabilités.