Retour vers l'Accueil


3, rue du Château d'Eau - 75010 PARIS - Tél : 01-42-08-79-03 - Fax : 01-42-39-00-51
synptac@synptac-cgt.com


Nous rejoindre - Le SYNPTAC en région



 Adhésion 

Paris | Régions | Adhésion

Le SYNPTAC est organisé en région, certaines d'entre elles ne sont pas encore constituées car les salariés peinent à se rassembler en raison de la petite taille des structures et de leur isolement.
Vous pouvez contacter les antennes régionales si vous faites partie de la majorité de français qui n'habite pas l'Île de France.
Si votre région n'est pas encore constituée, n'hésitez pas à contacter le syndicat national :
synptac@synptac-cgt.com ou 01-42-08-79-03 (voir ci-dessous : Paris)

Nous écrire


Retour en haut de page Paris   [ Voir les régions ]

Paris est plus un terme générique pour l'Île de France, la 20ème région française (Nous regroupons la Haute et la Basse Normandie en une seule région.). Bien que le syndicalisme dans le spectacle ait pris naissance, il y a plus d'un siècle, dans des organisations régionales voire à l'échelle d'une ville (Le premier syndicat fut celui des machinistes de Marseille en 1898), les effets de la décentralisation mirent quelques temps avant de se répercuter sur l'organisation de notre syndicat. Celle-ci est encore en cours pour un certain nombre de régions. Ceci explique que Paris soit aussi l'interlocuteur d'un certain nombre de régions dont les salariés ne sont pas encore organisés.
Malgré cette précocité régionale, il est indéniable que les Théâtres Nationaux et Parisiens ont longtemps été les précurseurs en terme de Convention Collective... Peut-être du fait de la proximité du Syndicat..? C'est pourquoi depuis quelques Congrès, l'orientation majeure est le développement en région! Mais celle-ci ne va pas à la même vitesse partout...
La non organisation de certaines régions peut avoir pour causes leur faible densité de population (comme nous le disions plus haut) ou, parfois, du fait de l'absence d'une histoire syndicale forte. En tout état de cause la non-organisation ne veut pas dire absence de militants et vous pouvez nous contacter (à Paris) pour vous rapprocher d'eux.

Les coordonnées, pour Paris, sont celles du Syndicat que vous pouvez voir en tête de toutes les pages :

Syndicat National des Professionnels du Théâtre et des Activités Culturelles - CGT
 

3, rue du Château d'Eau
75010 Paris

Téléphone :   

 01 42 08 79 03

Fax :

01 42 39 00 51

Courriel :

synptac@synptac-cgt.com

 

Nous écrire


Retour en haut de page Les Régions - liste des contacts


Cliquez sur une région...

Région Acquitaine Région Bourgogne Région Champagne-Ardennes Région PACA Région Poitou-Charentes Région Ile de France Région Alsace Région Auvergne Région Bretagne Région Franche-Comté Région Languedoc-Roussillon Région  Lorraine Région Midi-Pyrénées Région Pays de la Loire Région  Picardie Région Nord Région Rhône-Alpes Région Pays de la Loire Région Centre Région Normandie

 ou optez pour











 



    ...le classement par département
:


01 - 02 - 03 - 04 - 05 -
06 - 07 - 08 - 09 -10 -
11 - 12 - 13 - 14 - 15 -
16 - 17 - 18 - 19 - 20 -
21 - 22 - 23 - 24 - 25 -
26 - 27 - 28 - 29 - 30 -
31 - 32 - 33 - 34 - 35 -
36 - 37 - 38 - 39 - 40 -
41 - 42 - 43 - 44 - 45 -
46 - 47 - 48 - 49 - 50 -
51 - 52 - 53 - 54 - 55 -
56 - 57 - 58 - 59 - 60 -
61 -
62 - 63 - 64 - 65 -
66 - 67 - 68 - 69 - 70 -
71 - 72 - 73 - 74 - 75 -
76 -
77 - 78 - 79 - 80 -
81 - 82 - 83 - 84 - 85 -
86 - 87 - 88 - 89 - 90 -
91 - 92 - 93 - 94 - 95 -

 


AQUITAINE :
Bourse du travail
44 Cours Aristide Briand
33000 BORDEAUX
aquitaine@synptac-cgt.com

Contact :

 SYNPTAC-CGT 01.42.08.79.03

 [ Retour à la carte des régions ]

BOURGOGNE :
bourgogne@synptac-cgt.com

Contact :

Alain RENAULT 06 72 72 48 21

 [ Retour à la carte des régions ]

BRETAGNE :
bretagne@synptac-cgt.com

Contact :

François GUYONNET : 06 08 09 85 69

 

 

 

 [ Retour à la carte des régions ]  

CHAMPAGNE-ARDENNES
champagne@synptac-cgt.com

Contact :

Joël RAYMOND 01 42 08 79 03

 [ Retour à la carte des régions ]

LANGUEDOC-ROUSSILLON
languedoc@synptac-cgt.com
Réunion & permanence : le 1er lundi de chaque mois à la
Maison des syndicats, 15 place Zeus à Montpellier

Contact :

Eva LOYER

06 18 46 46 33

 

 

 [ Retour à la carte des régions ]

LIMOUSIN
limousin@synptac-cgt.com

Contact :

SYNPTAC 01 42 08 79 03

 

 [ Retour à la carte des régions ]

NORD
nord@synptac-cgt.com

Contact : Vérène CORCOS : 06 61 90 63 13
                

  [ Retour à la carte des régions ]

NORMANDIE

Contact :

Patricia COLIN :

06 77 96 14 05

   

 [ Retour à la carte des régions ]

PAYS DE LA LOIRE
loire@synptac-cgt.com

Contacts :

Eric FLEURIMONT :
Délégué régional

06 72 04 96 32



 [ Retour à la carte des régions ]

POITOU-CHARENTES :
Synptac CGT
U. D. CGT
8, Rue Joseph Cugnot
79000 NIORT
poitou@synptac-cgt.com

Contacts :

SYNPTAC-CGT :

01 42 08 79 03

 

 

    Sections Syndicales en POITOU-CHARENTES:

 [ Retour à la carte des régions ]  

PROVENCE ALPES CÔTE D'AZUR (! site !) :
Permanence tous les lundi matin de 10 h à 12 h 30
Synptac CGT
Bourse du Travail 
23 Boulevard Charles Nedelec
13003 Marseille
Tél/Fax/Répondeur : 04 91 62 98 57
paca@synptac-cgt.com
www.spectaclecgtpaca.free.fr

Contacts :

Jean-Michel CERDAN :

06 11 21 21 14

Guillaume DELEUIL:

06 27 56 56 85




 [
Retour à la carte des régions ]

RHÔNE ALPES
Permanence tous les 1ers vendredis de chaque mois de 10 h à 12 h 30
SYNPTAC-CGT
Bourse du Travail
place Guichard
69003 LYON
Tél/Répondeur : 04 78 62 20 82
rhone-alpes@synptac-cgt.com

Contact : Frédéric DUGIED : 06 81 15 47 40
                 

  [ Retour à la carte des régions ]

Nous écrire


Retour en haut de pagePRENEZ VOTRE AVENIR EN MAIN,
MELEZ VOUS DE SYNDICALISME

      Pour remplir un bulletin d'adhésion prêt à imprimer et/ou à envoyer par Courriel :
      cliquer ici

Vous êtes salarié(e) technicien ou administratif du spectacle vivant ou de l’action culturelle. Quels que soient votre profession, votre qualification, votre situation, votre statut, vous avez forcément à faire valoir vos droits, à faire entendre vos aspirations, dans les entreprises publiques ou privées, les compagnies de théâtre ou de danse, les formations musicales, sur les tournages, dans les studios, les ateliers, les écoles et centres de formation artistique, comme face aux pouvoirs publics et au patronat à tous les niveaux.

Pour cela, il y a besoin d’un syndicat

Un syndicat qui soit capable à la fois :

  • d’agir, pour mettre en échec les projets de « démolition » sociale du MEDEF et de ses partenaires privilégiés ;
  • de contester les choix gouvernementaux tels la réduction des budgets de la culture et de l’audiovisuel public, le démantèlement des services publics, les atteintes à la protection sociale des professionnels de nos secteurs (santé, retraite, chômage, formation professionnelle…) ;
  • de mobiliser les salariés pour leur permettre de peser sur les décisions, prenant en compte leurs aspirations ;
  • d’élaborer, de mettre en débat et de négocier des propositions qui garantissent la pérennité de la création artistique, plurielle et diverse, par la réponse aux besoins sociaux.

Contester, mobiliser, agir, proposer,

négocier dans un même mouvement

pour être efficace dans la conquête du progrès social,

c’est l’ambition du SYNPTAC-CGT au sein de la Fédération du Spectacle CGT

La Fédération du Spectacle CGT s’est attachée à construire ce syndicalisme solidaire, unitaire, vraiment utile et efficace que vous souhaitez, dont vous avez besoin pour obtenir des avancées sociales, en particulier lors des grandes mobilisations de ces dernières années auxquelles vous avez peut-être déjà participé.

Oui, la Fédération du Spectacle Cgt et ses syndicats demeurent la force de référence, le rempart pour s’opposer aux mesures de régression sociale du MEDEF et des pouvoirs publics. Aujourd’hui, ils sont également à l’aise pour :

  • élaborer, mettre en débat et faire, avec les syndiqués, des propositions d’alternatives sociales et économiques, qui ne laissent pas le terrain aux patrons, du public comme du privé (c’est le cas en ce moment sur l’indemnisation du chômage des intermittents, sur l’emploi précaire, sur la production audiovisuelle publique, sur la loi d’orientation sur la Culture, sur les retraites, sur la démocratie sociale…)
  • négocier et parvenir à signer des accords qui marquent des avancées, mêmes partielles, pour les salariés, en les consultant à chaque étape et en respectant leur avis (c’est le cas sur l’accord FESAC, sur les salaires, …) ;
  • peser pour la défense et la promotion de l’exception et de la diversité culturelles face aux risques actuels de libéralisation des services, en particulier de la culture et de l’audiovisuel.

C’est dans cette démarche que pour rassembler, pour être vraiment l’organisation de tous, les syndicats de la Fédération du Spectacle Cgt se sont aussi dotés de structures régionales qui leur permettent d’y traiter les préoccupations liées aux contextes régionaux, départementaux et locaux, et d’y construire leurs revendications de terrain, en travaillant à l’action solidaire avec l’ensemble du monde du travail.

Oui, la Fédération du Spectacle Cgt est déterminée à aller jusqu’au bout des transformations dont vous avez besoin.

Mais pour être vraiment efficace pour les salariés, permanents, précaires et intermittents, pour permettre que tout le champ des diversités qui fait le salariat d’aujourd’hui soit pris en compte dans le spectacle vivant, la production et la diffusion audiovisuelles ou cinématographiques, l’action culturelle, les arts plastiques, les enseignements artistiques, la création, il faut qu’il y ait davantage de syndiqués là où les syndicats existent et créer davantage de syndicats, de sections syndicales dans les entreprises, les régions, les départements, là où il n’y en a pas.

Cela vous regarde !

Si vous voulez pouvoir disposer d’une force syndicale qui compte à la fois dans les décisions nationales et dans la proximité des problèmes de l’entreprise, du spectacle vivant, de la production et de la diffusion audiovisuelles ou cinématographiques et de l’action culturelle, si vous voulez pouvoir faire valoir vos intérêts et aspirations de salariés :

Syndiquez-vous,
prenez votre place dans votre syndicat, le  SYNPTAC-CGT
au sein de la Fédération Nationale des Syndicats du Spectacle, de l’Audiovisuel et de l’Action Culturelle-CGT

Coût de l'adhésion :
  • Droit d'adhésion unique : 7 Euros
  • Cotisation mensuelle : 1% du salaire net mensuel avec un minimum de 10 Euros

En adhérant vous serez automatiquement abonné à "Coulisses", le journal du syndicat, et à "Spectacle", le journal de la fédération.

SYNPTAC-CGT, j'adhère !



Nous écrire

Visitez le site de la CGT - Confédération Générale du Travail
ENSEMBLE,
CONSTRUISONS UN SYNDICALISME EFFICACE
POUR GAGNER LE PROGRÈS SOCIAL

-> Retrouvez d'autres documents sur http://www.cgt.fr

L’actualité sociale montre combien l’action collective apparaît comme indispensable, dès lors qu’il s’agit de s’opposer aux mauvais coups du patronat comme des pouvoirs publics, de faire entendre ses aspirations sociales dans l’entreprise, comme dans le pays.

Mais, posons-nous la question : ce rapport de forces reconnu indispensable quand il y a des attaques d’ampleur, est-ce qu’il ne serait pas utile de le maintenir à tout moment, devant nos patrons, qu’ils soient publics ou privés ?

Et pour cela, comment se passer d’un syndicat ?

Bien sûr le syndicalisme, tel qu’il existe, a besoin de se transformer pour être plus en phase avec les diverses catégories de salariés, plus efficace, plus unitaire.

Conscients de cela, nous avons engagé à la CGT un grand effort de renouvellement pour être mieux à l’écoute des aspirations, vraiment démocratiques dans notre fonctionnement, capables de contester mais aussi de proposer et de négocier.

Nous cherchons en même temps à surmonter les divisions syndicales pour permettre aux mobilisations d’être plus importantes.

Mais nous savons que les efforts engagés pour rendre le syndicalisme efficace resteront sans effet si cela ne s’accompagne pas en même temps d’une augmentation du nombre de syndiqués dans le pays, d’un nombre plus important d’entreprises où les salariés peuvent compter sur un syndicat.

Et cela, c’est vous que ça regarde.

Car, en définitive, la CGT, comme les autres syndicats d’ailleurs, n’existe pas pour elle-même mais uniquement comme outil pour que les salariés se fassent entendre, pèsent d’un poids suffisant face au patronat et aux gouvernements, pour obtenir des avancées sociales.

Sa force, c’est celle que lui donnent les salariés. Vous avez des exigences, des impatiences vis-à-vis de la CGT, vous pensez que ses évolutions ne sont pas assez rapides ?

Eh bien, raison de plus pour vous syndiquer, pour vous mêler de la vie syndicale.

Plus la CGT rassemble de salariés, plus elle ressemblera aux salariés !

Aujourd’hui, la syndicalisation à la CGT n’est plus un ralliement à des positions, l’entrée dans un moule ou une chapelle, c’est un choix de chaque individu de se donner la force de l’organisation collective, de s’investir comme il est, là où il est, pour redonner confiance dans les mobilisations, mettre en évidence la force que représente le monde du travail pour répondre aux défis d’aujourd’hui et ainsi se construire le syndicalisme efficace indispensable pour obtenir de nouvelles conquêtes sociales.

La CGT a la volonté de bouger, de s’ouvrir, d’innover pour avancer dans ce sens.

Elle vous invite, nous vous invitons à bouger et à innover avec elle.

 

 

Retour en haut de page


Pour ne plus
être isolé

Retour vers l'Accueil

Retour en haut de page